Nymphéas noirs (2010) – Michel BUSSI

C’est le deuxième roman que je lis de Michel Bussi et je dois me rendre à l’évidence : je n’aime pas la plume de cet auteur. Je n’accroche pas à ses personnages, ni à son style.

Cependant, il faut lui reconnaître un talent, c’est celui de tenir son lecteur en haleine.

L’intrigue de Nymphéas Noirs se déroule à Giverny et les anecdotes (vraies) autour des impressionnistes, de Monet ou de la peinture en général, sont nombreuses. J’ai beaucoup apprécié cet aspect du roman et il a renforcé mon envie de visiter Giverny (même si les touristes sont présentés comme des moutons mais je suppose que c’est le lot de toute personne désirant voir un monument ou une oeuvre d’art un tant soit peu renommée).

En parallèle d’une enquête policière, le lecteur suit les destinées de trois femmes d’âge différent dans ce village marqué par l’art et la poésie.

Le dénouement m’a laissée sans voix, je ne m’en étais absolument pas approchée malgré toutes mes interrogations et supputations.

PRÉSENTATION

Le jour paraît sur Giverny.
Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéa, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s