Dans l’ombre (2015) – Arnaldur INDRIDASON

Arnaldur Indridason commence avec Dans l’ombre une trilogie avec de nouveaux personnages, que nous découvrons ici.

Il s’agit tout d’abord de Thorson, un militaire américain d’origine islandaise.

Je suis un de ceux que les gens d’ici appellent les Islandais de l’Ouest. Mes parents ont quitté le pays et se sont installés au Canada où je suis né.

Ensuite, il y a Flovent, un policier islandais, le seul chargé des enquêtes criminelles.

Les meurtres étaient exceptionnels à Reykjavík, il avait très peu d’expérience en la matière et tenait à s’appliquer.

Tous deux sont jeunes et relativement inexpérimentés. Ils vont se retrouver à faire équipe pour résoudre le meurtre d’un représentant de commerce.

Ce que j’aime chez Indridason, c’est la manière dont l’enquête est toujours dirigée vers le côté humain. On revient sur le passé des victimes, des suspects, on les comprend un peu plus ; parfois on cerne mieux leurs motivations.

Cependant, le revers de la médaille, qui ne me dérange absolument pas mais qui peut être rédhibitoire pour d’autres, c’est que l’on suspecte assez vite ce qui s’est passé. Il s’agit ensuite de voir l’affaire dans son ensemble et la manière dont chaque protagoniste a eu son rôle à jouer, même à toute petite échelle.

Un autre aspect intéressant de l’intrigue, c’est sa période. Le roman se déroule en 1941 en Islande, pendant l’Occupation. La « situation » désigne la période où l’Islande était occupée par les troupes britanniques puis américaines (entre 1940 et 1945). « Etre dans la situation » signifiait également pour une femme islandaise qu’elle a une liaison avec un soldat étranger.

Indridason exploite ici la « situation » en tant que ressort dramatique mais oriente également l’enquête vers le contre-espionnage et le nazisme en Islande.

J’ai eu peu de temps pour lire cette semaine et surtout très peu de concentration et j’ai sans doute parfois survolé le livre. Mais même ainsi, il m’a beaucoup plu et je compte bien lire le tome suivant, qui sort en fin d’année.

 

PRÉSENTATION

Un représentant de commerce est retrouvé dans un petit appartement de Reykjavik, tué d’une balle de Colt et le front marqué d’un “SS” en lettres de sang. Rapidement les soupçons portent sur les soldats étrangers qui grouillent dans la ville en cet été 1941. Deux jeunes gens sont chargés des investigations : Flovent, le seul enquêteur de la police criminelle d’Islande, ex-stagiaire à Scotland Yard, et Thorson, l’Islandais né au Canada, désigné comme enquêteur par les militaires parce qu’il est bilingue. L’afflux des soldats britanniques et américains bouleverse cette île de pêcheurs et d’agriculteurs qui évolue rapidement vers la modernité. Les femmes s’émancipent. Les nazis, malgré la dissolution de leur parti, n’ont pas renoncé à trouver des traces de leurs mythes et de la pureté aryenne dans l’île. Par ailleurs on attend en secret la visite d’un grand homme. Les multiples rebondissements de l’enquête dressent un tableau passionnant de l’Islande de la “Situation”, cette occupation de jeunes soldats qui sèment le trouble parmi la population féminine. Ils révèlent aussi des enquêteurs tenaces, méprisés par les autorités militaires mais déterminés à ne pas se laisser imposer des coupables attendus. Dans ce roman prenant et addictif, le lecteur est aussi fasciné par le monde qu’incarnent les personnages que par l’intrigue, imprévisible.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s