Le blé en herbe (1923) – COLETTE

Une belle lecture que ce court roman de Colette, qui traite de la découverte de l’amour, physique et platonique, par deux adolescents qui se connaissent depuis l’enfance.

Alors qu’ils viennent de s’avouer leur amour mutuel, Philippe rencontre une femme plus âgée qui l’initie à l’amour physique. L’ambivalence de son attitude le plonge dans un tourbillon d’émois et de questionnements.

Le texte fait ressortir la faiblesse des hommes en opposition à la force des femmes, Vinca qui ne veut pas être qu’une aventure pour Phil, la Dame en blanc qui tient le jeune garçon à sa merci.

J’ai beaucoup aimé l’analyse psychologique des personnages, en particulier de Philippe ; Vinca ne se dévoile qu’à la fin du roman.

La beauté de l’écriture est frappante. Certains la trouveront alambiquée, je l’ai trouvé luxuriante et voluptueuse. La Bretagne, où se déroule le roman, est l’objet d’une description qui fait appel à tous nos sens, on peut s’y transporter facilement en pensée.

Les romans emplissent cent pages, ou plus, de la préparation à l’amour physique, l’événement lui-même tient quinze lignes, et Philippe cherchait en vain, dans sa mémoire, le livre où il est écrit qu’un jeune homme ne se délivre pas de l’enfance et de la chasteté par une seule chute, mais qu’il en chancelle encore par oscillations profondes et comme sismiques, pendant de longs jours…

Philippe laissa ouverte la porte vitrée , et entra dans cette nuit douce comme en un refuge sûr et triste.

Mais Philippe haussait les épaules et ne riait pas, car les amants de seize ans n’admettent ni le changement, ni la maladie, ni l’infidélité, et ne font place à la mort dans leurs desseins que s’ils la décernent comme une récompense ou l’exploitent comme un dénouement de fortune, parce qu’ils n’en ont pas trouvé d’autre.

PRÉSENTATION

Toute leur enfance les a unis, l’adolescence les sépare. » Phil, 16 ans, et Vinca, 15 ans, amis de toujours, passent tous leurs étés en Bretagne. Tout naturellement, l’amour s’installe entre ces deux complices inséparables, un amour qui grandit plus vite qu’eux. Et cet été-là, Vinca et Phil découvrent leurs différences et leurs incompréhensions. L’insouciance et la confiance font alors place à la souffrance et à la trahison. Ces amours adolescentes révèlent à Vinca et à Phil ce qu’ils sont désormais et ne seront jamais plus. Et ces vacances s’achèvent sur un adieu à l’enfance, amer et nostalgique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s