Petits secrets, grands mensonges (2016) – Liane MORIARTY

J’ai lu il y a peu de temps Le secret du mari, de la même auteure et il m’avait bien plu. Je me suis donc lancée sans appréhension dans Petits secrets, grands mensonges.
Et j’ai été tout autant séduite.

L’histoire se déroule en Australie, dans une jolie ville située au bord de la mer. Comme dans Le secret du mari, on suit trois protagonistes. Cette fois, il s’agit de trois mamans d’enfants faisant leur entrée en maternelle.

Il y a Madeline, 40 ans, pétillante et adorant les petits conflits, mais sans toutefois être aigrie. Cela tombe bien, son ex-mari a un enfant qui rentre également en maternelle, ce qui lui fournit de nombreuses occasions de prises de bec au sujet de leur fille aînée adolescente.

Sa meilleure amie Céleste, belle et riche à souhait, est plus posée, plus réservée et paraît manquer de confiance en elle. Elle a un mari qui l’adore, deux petits garçons magnifiques mais épuisants, des jumeaux. Seulement, les apparences sont souvent trompeuses.

Lorsque Jane, une jeune maman d’une vingtaine d’années, s’installe dans leur ville, et que dès le premier jour, son fils est accusé par une fillette de l’avoir molestée, leurs vies vont être chamboulées.

Dès le début du roman, on sait qu’il y a eu un meurtre mais on ne sait pas qui est mort, ni qui est soupçonné.

On se rapproche petit à petit de la soirée Quizz, la soirée du meurtre, et la narration est entrecoupée d’extraits d’interrogatoires de police ou de questions de journalistes ; ce qui attise notre curiosité et peut parfois nous mettre sur la piste du secret. Ces interludes sont d’ailleurs l’occasion de rire car les personnages sont truculents et parfaitement croqués.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance Desperate Housewives qui ressort de ce roman ainsi que l’humour qui s’en dégage et je ne vais pas tarder à regarder la série en espérant qu’elle ait gardé ce même esprit.

PRÉSENTATION

Jane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter – elle se souvient de tout et ne pardonne jamais – et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l’aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets. Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où il est impossible de démêler le vrai du faux.

banniere-dames-en-noir-600x212

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s