Indésirable d’Erwan Larher

Saint-Airy, petit village champêtre.
On y boit des coups au Crystal entre vieux amis, on cancane les uns sur les autres, on se réjouit de la célébrité que va bientôt apporter l’émission L’amour est dans le pré. Et on rêve au jour où on aura enfin un McDo !
Alors, quand Sam, au genre pas bien défini, débarque dans leur village, et décide de rénover une maison et de participer à la vie de la commune, autant dire que ça en fait grincer des dentiers !

Dès la description de Sam, je me læ suis imaginæ sous les traits de Job dans Banshee, pour ceux qui ont vu cette excellente série B. La suite de ma lecture m’a souvent amenée à y repenser d’ailleurs.
Les personnages ne sont pas toujours ceux qu’ils paraissent être, le village est en réalité animé par des moteurs aussi différents que l’envie, la trahison, la soif de pouvoir, la quête d’argent, ou encore le besoin d’authenticité, l’altruisme, le désir, le besoin affectif.

Cela-dit, Indésirable ne se limite pas à quelques luttes de pouvoir plus ou moins musclées au sein d’un village rural.
Il aborde aussi et surtout le sujet de la différence, de l’acceptation et de la peur de ce qu’on ne connaît pas. L’obsession à Saint-Airy devient vite de savoir ce que Sam « a entre les jambes » tandis qu’iel refuse de se définir par un genre ou un sexe.
L’étroitesse d’esprit est présente dans les petits villages comme ailleurs et l’auteur la dépeint avec beaucoup de véracité.

Avec Indésirable, je découvrais l’écriture d’Erwan Larher, à défaut de son nom, et j’ai été séduite. J’ai aimé sa manière de manier les mots, en jongleur habile. J’ai aimé plonger dans plusieurs univers lors d’une seule lecture, sans que la cohérence du récit en soit affectée.
L’écriture du genre neutre ne m’a pas dérangée, au contraire, j’en ai découvert les subtilités tout au long du roman et j’ai trouvé cet aspect fascinant, et sa lecture plutôt fluide.

Erwan Larher est un excellent conteur et je n’ai pas boudé mon plaisir durant ces plus de 300 pages que j’ai englouties en quelques heures !

🇫🇷 Indé𝑠𝑖𝑟𝑎𝑏𝑙𝑒 🇫🇷 d’Erwan Larher chez Quidam éditeur

Quand Sam Zabriski s’installe à Saint-Airy, dans la maison dite «du Disparu», le destin de ce village rural au riche passé historique bascule.
Ici, on se méfie un peu des étrangers. Ici, on décatit très bien entre-soi. Ici, on a des certitudes, dont celle que l’humanité se compose d’hommes et de femmes. Or impossible de deviner à quel genre appartient Sam, par ailleurs énigmatique quant à son passé. L’incertitude et l’inconnu dérangent, les passion s’exaltent, les tensions s’aiguisent. Après quelques escarmouches, la guerre est bientôt déclarée. Personne n’en sortira indemne.
Roman noir, roman politique, étude de mœurs, Indésirable déroule cinq années de la vie d’un microcosme perturbé par l’arrivée d’un corps étranger. Et forge une langue pour exprimer le dissemblable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :